Développer l accès à la santé bucco-dentaire en établissement médico-social

La santé bucco-dentaire des personnes en situation de handicap est globalement insatisfaisante.

Cela est dû à de multiples causes et facteurs de risques : conséquences de pathologies ou de traitement médicamenteux au long cours, difficulté à réaliser seul des actes d’hygiène du fait d’une motricité diminuée, comportements d’opposition à des actes d’hygiène intrusif, attention détournée des accompagnants du fait d’autres problématiques liées au handicap....

L’amélioration de l’accès à la santé nécessite un changement de regard de notre société sur le handicap intellectuel. Mettre en place un parcours de santé sans rupture suppose une coordination effective entre tous les acteurs assurant le respect des droits, la transmission des informations nécessaires, l’accès au dépistage et à la prévention, une orientation garantissant des soins et un accompagnement de qualité à tous les âges de la vie. L’accès à la santé sans réserve participe pleinement à l’inclusion dans la société des personnes en situation de handicap.

Dans son projet associatif global 2017-2019, l’Unapei se propose de valoriser et stimuler l’innovation des acteurs du Mouvement parental en valorisant les réalisations innovantes et en organisant la capitalisation des expériences de terrain. A l’issue d’un appel à projet lancé par l’Unapei, la région Languedoc-Roussillon a été retenue pour participer à l’expérimentation de la Tele-Odontologie avec 3 autres territoires en France.

Ce projet consiste à appuyer les établissements accueillants des personnes en situation de handicap dans le développement de l’accès à la santé bucco-dentaire de leurs résidents par :

·        Une formation du personnel encadrant à l’hygiène bucco-dentaire des personnes en situation de handicap ;

·        Une sensibilisation des personnes en situation de handicap et de leur famille ;

·        Un système de télédétection de lésions odontologiques auprès de personnes ne pouvant se déplacer pour des raisons diverses ;

·        Une orientation des personnes sur des soins dentaires lorsque la télédétection en fait apparaître la nécessité.

 

Dans ce processus opérationnel, le facteur humain est essentiel. Il implique :

Pour la phase de télédétection :

-       Une volonté de participer depuis la Direction et la Gouvernance jusqu’à la personne volontaire et intéressée qui sera commise pour ces actes de télédétection ;

-       Une enveloppe financière pour former les personnels impliqués dans le projet et pour l’acquisition des matériels de télédétection qui seront mutualisés à l’échelle d’un département entre les établissements.

Pour la phase de soins postérieurs à la télédétection :

-       Des dentistes volontaires, libéraux ou non, formés au handicap ou à son approche, pour les établissements recevant les personnes en situation de handicap ;

-       Des lieux de soins adaptés en fonction des lésions détectées et des personnes devant recevoir les soins.

 

3. L’organisation du projet Unapei Languedoc-Roussillon

Les acteurs

Six associations adhérentes au Mouvement Unapei sont engagées dans ce projet :

·        Unapei 30 pour le département du Gard.

·        Apei du Grand Montpellier, Apeai Ouest Hérault, Apei Pays de Thau pour le département de l’Hérault.

·        AFDAIM-Adapei 11 pour le département de l’Aude.

·        Unapei 66 pour le département des Pyrénées-Orientales.

soit 9 Foyers d’Accueil Médicalisés (FAM) et 3 Maisons d’Accueil Spécialisée (MAS) répartis sur l’ensemble du territoire régional.

436 résidents ayant peu ou pas d’autonomie pourront bénéficier des actes de télé dépistage.

 

Le financement

L’Unapei organise le financement d’un dispositif sur la région Languedoc-Roussillon. Compte tenu de l’étendue géographique de la région Languedoc-Roussillon et du nombre d’établissements et de patients concernés, l’Unapei L.-R. a souhaité enrichir cette dotation par des équipements supplémentaires.

La Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon a été sollicité afin d’obtenir le financement de deux équipements supplémentaires grâce à une subvention de mécénat de 30 000 €.

Lancement projet tele-odontologie dans les etablissements medico-sociaux de la region languedoc roussillon soutenue par l'Unapei

Nous remercions ici notre généreux donateur pour sa participation à ce projet innovant qui n’a pas de précédent sur le territoire national à ce jour.